A Grasse, la cueillette solidaire porte ses fruits

Avez-vous un de ces merveilleux souvenirs d‘enfance de délicieux fruits cueillis au jardin ou au verger ? A Grasse, le souvenir est bien vivant et il crée de l‘emploi, grâce aux cueillettes solidaires mises en place par l‘association Renouer !

Des fruits qui créent de l’emploi ?

Cueillettes des bigarades par les cueilleurs solidaires.Renouer est une association grassoise qui a fêté ses vingt ans l‘an passé. Elle défend l‘économie sociale et solidaire et s‘implique dans la réinsertion professionnelle en créant des emplois (aide à domicile, petits travaux, etc.). C‘est Sophie Allain, une des membres de l‘association qui a lancé ce projet simple mais brillant et efficace : plutôt que de laisser perdre tous les beaux fruits produits dans notre luxuriante région, cueillons-les et utilisons ou vendons le produit de nos récoltes, ce qui pourrait créer de l’emploi au passage.

Une belle histoire, non ? Mais le plus beau, c‘est que ça marche ! Cinq employés en insertion s‘occupent des récoltes en les vendant ou les transformant en délicieuses confitures. Les Cueillettes Solidaires s’inscrivent dans une démarche solidaire, mais également dans celles de consommation locale et de sauvegarde du patrimoine fruitier de la région.

De la solidarité dans les vergers

Gaulage des olives par les cueilleurs solidaires

Mais comment tout cela marche concrètement ? L’association, forte d’une centaine de bénévoles, a su tisser des partenariats avec les communes de la région. Ainsi, la ville de Cannes a signé une convention les autorisant à ramasser les agrumes du domaine public. Quand on sait que la cité compte quelques 200 orangers, on imagine le travail… Ils gaulent également les olives de plusieurs villes: pour la saison 2013-2014, ce sont près de 7 tonnes qui ont été récoltées ! Mais l’association offre également ses services aux particuliers. Si vous avez des fruitiers aux récoltes abondantes et dont vous ne pouvez vous occuper tout seul, faites appel aux Cueilleurs Solidaires ! Une fois que tous les fruits sont cueillis, ils sont soient vendus frais, soit transformés en jus, en confiture ou en huile par les salariés de l’association sur les marchés locaux.

Du local et du frais presque toute l’année !

Cueillette des bigarades par les cueilleurs solidairesL’initiative séduira aussi les “locavores” : les produits sont cueillis, produits et vendus sur place… Enfin pas toujours, car le succès étant au rendez-vous, certains produits ont voyagé jusqu’à Lyon et Paris. Et des bénévoles d’autres associations font parfois le déplacement depuis d’autres régions juste pour avoir le plaisir de participer à une des nombreuses sessions de cueillette.
Car la cueillette, c’est toute l’année. En ce moment, ce sont les derniers agrumes, les fleurs d’oranger (aaah, le sirop…), bientôt les cerises et les premiers fruits d’été tels les fruits rouges ou les nèfles. A l’automne, c’est l’abondance : pommes, châtaignes, raisins, noix et noisettes et bien sûr, les champignons et la lavande. Et l’hiver, on ne chôme pas, c’est la saison des agrumes et des olives. Toute l’année, on vous dit !

Pour participer à cette démarche amusante,gourmande et engagée, vous pouvez bien sûr vous porter volontaire les cueillettes, mais vous pouvez aussi faire appel à l’association pour la cueillette de vos arbres fruitiers ! D’ailleurs, 10% de la récolte vous est remise, et vous avez même droit à des pots de confitures ! D’une pierre deux coups, vous faites une bonne action et vous avez plein de bonnes choses. Ce serait dommage de se priver, non ?

Renseignements
http://cueillette.groupe-ess.org/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *